Je m'attache à sortir de ma zone de confort depuis un ou deux ans et je t'assure que souvent la marche est très haute !

Présenter ma candidature comme membre du jury des Lecteurs du Festival du Polar de Villeneuve les Avignon faisait partie de l'opération "je me dépasse".

L'envie de découvrir un évènement littéraire de l'intérieur me faisait très envie, comme le plaisir de rencontrer d'autres lecteurs passionnés mais aussi des écrivains.

L'an passé, j'avais présenté ma nouvelle à ce même Festival.

Je suis très fière d'être allée au bout de ma démarche, je n'en reviens encore pas de mon audace !

Donc me voilà invitée à prendre possession de mes livres le 25 juin avec les autres membres du jury à la médiathèque Saint Pons.

Je retiendrai de ce moment un constat tout à fait personnel.

Nous sommes 9 membres dont 5 femmes, chacun est invité à expliquer la raison de sa présence ici.

La plupart des hommes retracent leur parcours professionnel et énoncent leurs connaissances astronomiques en matière de polars - ils sont absolument bluffants ! - alors que les femmes se contentent sommèrement de parler de leur amour de la lecture voire pour certaines de leur sentiment de ne pas être légitime en tant que membre du jury !

Je crois que nous avons définitivement du chemin à faire pour occuper la place que nous méritons et la difficulté de la tâche n'est pas seulement à mettre au crédit des hommes, nous nous défendons très bien toutes seules à rendre la tâche ardue ...

BREF, nous découvrons le thème de l'année Le Polar Espagnol et nous repartons avec la sélection, 7 livres.

Pour être exacte, nous repartons avec 4 livres, les 3 suivants nous seront remis début Août.

Nous devons nous retrouver en Octobre pour délibérer.

A peine rentrée à la maison, j'ai attaqué ma première fournée.

Je te rappelle au passage que je ne suis QUE "lectrice", pas critique littéraire, mon avis est donc tout à fait subjectif et complètement guidé par l'émotion !

Autre précision, tu auras compris qu'il s'agit de polars, donc d'intrigue policière, je resterai "vague" pour ne rien dévoiler. 

Dernier point important, j'ai un respect infini pour les écrivains, mais pour autant je n'ai aucun problème à dire j'aime ou j'aime pas parce que c'est ma vision de leur oeuvre, ça ne remet pas en cause leur talent.

J'ai démarré par ELLE LE GIBIER de Elisa VIX éditions du Rouergue

Ce choix ne t'étonnera pas, le livre aborde la pression délétère au travail - voire le harcèlement des hiérarchies - et ses conséquences sur l'humain.

Il est très vite lu, 141 pages.

L'écriture est concise, vive , l'autrice va droit au but sans fioriture.

Dès la première page, j'ai été happée par une histoire qui m'a rappelée la mienne dans les grandes lignes, et je ne l'ai pas lachée avant la page 141.

Nous avons tous des réactions très différentes face à l'adversité, on est ici dans l'extrême, à la limite de la caricature, mais finalement quand tu lis les faits divers la réalité est souvent tout aussi glauque ...

J'ai eu la joie de faire dédicacer mon ouvrage par Elisa Vix, moi qui n'ai pas un tempérament de fan, j'étais très émue !

J'ai enchaîné par UN SILENCE BRUTAL de Ron RASH éditions Gallimard

La 4ème de couv et la truite, l'illustration de la première de couv m'ont fait penser à Barbara Kingsolver.

J'imaginais donc me régaler, ce ne fut pas le cas, je me suis ennuyée malgré ou à cause de la poésie du texte.

Je ne suis, je pense, pas câblée pour apprécier la poésie.

Mais j'ai trop de respect pour le travail fourni, je vous laisse donc vous faire votre propre opinion, d'autant plus que cet auteur est très apprécié !

La plupart des membres du jury ont été charmés par sa poésie alors ne vous arrêtez pas à mon ressenti.

Même constat pour TORRENTS de Christian CARAYON Fleuve éditions dont j'attendais beaucoup, rapport à la 4 ème de couv alléchante, les secrets de famille ...

J'ai trouvé l'enquête poussive et certains passages répétitifs.

J'ai cependant été happée par son passage sur la fin de la seconde guerre modiale et l'épuration sauvage, on sent bien la patte du Professeur d'Histoire qu'il est.

J'ai malgré tout envie de découvrir son univers, celui ci est son 4ème roman.

J'avais gardé le 4ème opus REQUIEM POUR UNE REPUBLIQUE éditions Gallimard de Thomas CANTALOUBE pour la fin parce que sincèrement le thème ne m'intéressait absolument pas, et en plus 538 pages !

Le FLN, Papon et confrères ...

Et en fait, j'ai été happée par l'histoire dans la grande  - Histoire - !

C'est bien écrit, j'ai été littéralement entraînée dans l'époque et ses tourments politiques. 

L'homme est journaliste à Médiapart, il s'agit de son premier roman.

Il nous a annoncé lors du Festival la suite, je l'attends avec hâte !

 

J'ai établi mon classement, fait mes fiches de lecture et attendu avec impatience mes derniers ouvrages !

Sitôt reçus, je dois avouer ne pas avoir été emballée.

J'ai démarré par TOTAL LABRADOR de Jean-Hugues OPPEL éditions La Manufacture de Livres

Je l'ai reposé au bout de 82 pages, impossible d'aller plus loin dans ce roman d'espionnage où la CIA joue un rôle central.

Puis je l'ai repris, reposé, repris et enfin j'ai réussi à le lire en entier.

Je vous laisserai vous faire votre avis par vous-même, je garde le mien pour moi !

Dommage parce que l'auteur est drôlement sympathique, ce qui me donne malgré cette expérience l'envie de découvrir son univers !

Un peu dépitée, j'ai continué par TERRES FAUVES de Patrice GAIN éditions le mot et le reste

J'ai d'abord été touchée par l'écriture.

D'une plume légère, Patrice Gain nous décrit le monde avec poésie et justesse mais sans chichi !

Quant à l'intrigue, elle m'a tellement tenue en haleine que les 204 pages sont passées trop vite.

J'étais avec les personnages en Alaska, véritablement !

La cruauté des hommes et la rudesse de la nature dans toute sa splendeur !

 

Il me restait à aborder Par-delà la pluie de Victor DEL ARBOL éditions Actes Sud

La caution Ibérique de la sélection !

Il ne m'a pas passionnée, il se lit plutôt bien, il ravira sans doute du monde mais je suis passée à côté !

Il me semble qu'il réunit trop de thèmes cruciaux, ce qui brouille à mon sens la lecture.

 

Une fois que je les ai tous lus, l'attente a été difficile, j'avais trop hâte de découvrir l'avis du reste du jury.

J'avais surtout trop hâte de défendre mon coup de coeur : Terres Fauves de Patrice GAIN

 

Livres

 

Nous voilà donc réunis un soir d'octobre pour la délibération !

7 romans pour lequel nous avons tou.te.s donné notre avis avant de choisir LE gagnant.

Nous avons tous été unanimes sur celui qui ne nous avait pas plu.

Il nous restait 6 ouvrages pour lesquels nous avions des avis extrêmement divergents, la responsable du Festival n’avait jamais vu ça !

L’ambiance était vraiment bon enfant malgré des points de vue vraiment dissonants.

Toujours 9, 5 hommes et 4 femmes. 7 d’entre nous avons choisi de nous attacher à notre ressenti pour donner notre avis alors que les deux derniers s’étaient attachés à étudier la manière d’écrire des auteurs.

Nous avons eu droit à un « mais ce livre n’est pas moral », que j’ai trouvé assez étonnant parce que si la littérature ne permet pas l’a ou l’immoralité alors c’est la fin des haricots !

Nous avons dû faire plusieurs votes, les 4 premiers ouvrages étant dans un mouchoir de poche.

Finalement, c’est mon roman chouchou qui a gagné, j’étais joie 😜

Puis nous avons mangé ensemble. Ma voisine de table m’a avouée que c’était sans doute sa première et sa dernière expérience car trop de pression pour elle !

Moi j’ai adoré me positionner mais revoir parfois aussi mon ressenti à l’écoute de celui des autres !

J’ai un immense respect pour tous ces auteurs mais ça n’empêche en rien d’avoir un avis sur leur travail.

BREF, je me suis régalée !

Puis le Festival a eu lieu, nous avons eu le plaisir de remettre son prix à Patrice GAIN et avons eu l'occasion de longuement discuter avec lui et son éditeur.

C'était un vrai plaisir de mettre en avant un "petit" éditeur !

Le mot et le Reste est un éditeur Marseillais, on est loin de ces "gros" éditeurs qui ont une visibilité de dingue.

Patrice GAIN ne vit pas de son art, il est à la fois ingénieur environnemental et professionnel de la Montagne.

Il nous a chalereusement remerciés, et j'étais particulièrement heureuse que ce soit un profil comme le sien qui gagne.

Alors , j'espère que tu prendras le temps de découvrir cet ouvrage et que tu te régaleras comme je me suis régalée !

 

IMG_3375

 

 Cette expérience fut une vraie richesse, je suis vraiment reconnaissante à la vie de m'avoir permis de faire partie de ce jury !

J'ai également eu l'occasion de faire la connaissance d'autrices pétillantes lors d'une conférence sur les femmes de loi.

Elles m'ont tellement charmée que j'ai acheté l'un de leurs ouvrages et je vais très vite te parler de Après les Chiens de Michèle PEDINIELLI qui m'a RE-GA-LEE !