Je t'ai déjà parlé de Diou et de Michèle.

J'ai croisé Michèle au Festival du Polar en 2019 lorsque j'ai fait partie du jury des lecteurs.

Quelle expérience de dingue d'ailleurs !

Les auteur.e.s de ce Festival sont réunis dans une même salle,  présentant leurs ouvrages, assis à une table. 

Je suis venue pour une seule chose, faire dédicacer "Elle le Gibier" par son autrice Elisa Vix.

Le thème est le harcèlement moral au travail, son roman m'a glacée et rappelée tant de souvenirs ...

Je suis super stressée par la foule, je ne connais pas le visage d'Elisa Vix, je croise un sourire qui m'accroche, j'y réponds et je demande sans même un bonjour - le stress ma pauvre dame  ! - " Vous êtes Elisa Vix ?"

Sans se départir de son sourire, elle me répond non, qu'Elisa s'est absentée.

Rouge de honte, je m'éclipse pour reprendre mes esprits.

J'ai pas l'air comme ça, mais fut un temps où perdre mes moyens était mon sport favori !

Bref, je pars voir une conférence réunissant 3 autrices sur le thème des femmes dans le polar.

Et devine qui fait partie du lot ?

Forcément, la nana à qui j'ai mis un vent !

La conférence est passionnante, le trio est parfaitement assorti : des femmes authentiques, souriantes et abordables. 

Pour en remettre une couche, l'héroïne de la "ventée", à savoir Diou, est une détective privée vit à Nice et à des origines corses.

Comment te dire ...

J'ai vécu à Nice où notre fille est née.

Nice est une ville plus que chère à mon coeur.

Caucade accueille certains de mes ancètres.

Et l'homme a des origines corses.

Bon ok ça date du 18ème siècle, mais lors de notre dernier séjour en Corse, au restaurant, à Sartène - précision importante pour la suite, note bien ! -, un insulaire a cru qu'il était du coin, pour te dire !

Bref, sitôt la conférence terminée, je me suis empressée d'aller m'excuser auprès de Michèle et je lui ai pris "Après les Chiens", son deuxième opus.

Mais oui pourquoi prendre le premier ...

Bref, j'ai été complètement emportée par l'écriture, l'humour , les personnages.

Je me suis vue silloner Nice sur le scooter, tenant la taille de Diou.

J'ai évidemment lu avec autant d'avidité Boccanera.

Et là le drame, une fois la dernière page refermée !

Quand sort le prochain ?!

Attente insupportable ...

Je voulais retrouver Diou, Jo et Dan ...

Je voulais marcher avec eux dans les ruelles niçoises ...

Michèèèèèèèle, rends nous Diou !!!

Et mi mars, il est ENFIN sorti !

"La patience de l'Immortelle" ...

la patience de l'immortelle

L'intrigue se déroule dans les montagnes de l'Alta Rocca, où se situe Sartène ...  la boucle est bouclée !

Le rythme n'est évidemment pas le même que dans les deux autres opus.

L'action se situe en Corse, ceci explique cela.

Jo, l'ex de Diou, commandant de Police à Nice, l'embarque avec lui en Corse, pour enterrer sa nièce Letizia Paoli, qui vient d'être assassinée.

Jo veut que Diou retrouve l'assassin.

Mais Diou a quitté l'île depuis longtemps et ne s'y sent plus à sa place, pas plus que dans la famille de Jo, qui pourtant fut la sienne.

Je ne suis évidemment pas objective.

Michèle a été journaliste, ses ouvrages sont toujours très documentés - avec 3 opus, on peut dire toujours non ?! -, quel que soit le sujet.

L'humour, souvent grinçant, de Diou est un pur bonheur.

Bon par contre, nous n'avons pas les mêmes goûts en matière d'hommes, Cillian Murphy à sa période Peaky Blinders, c'est pas mon tripe Diou, je te le laisse !

Je vous conseille d'acheter direct les 3, parce que sitôt le premier refermé, vous allez vouloir illico retrouver Diou !

Et pendant que vous y êtes, achetez aussi "L'âge de la guerre" de Patrick Raynal qui parle de Diou.

Je l'attends avec impatience !

Bonne Lecture !