Comme chaque année, depuis que j'ai été jurée au Prix des Lecteurs du Festival du Polar de Villeneuve les Avignon en 2019, je lis la selection et remet "mon" prix.

Cette année, j'ai mis plusieurs mois à lire tous les ouvrages et cela a , semble-t-il, alteré mon jugement puisque contrairement aux 3 années précédentes, mon choix n'a pas rejoint celui du jury.

Blague à part, le choix a été terriblement difficile parce que cette année, j'ai beaucoup aimé la sélection dans son ensemble. Et pour faire mon choix final, il me fallait revivre les émotions de chaque lecture. Mais comme elles se sont étalées dans le temps, j'avais un peu oublié ce que j'avais ressenti.

Mon trio chouchou était constitué de Je suis le Feu, Usual Victims et Des îles et des Chiens.

Les trois autres ouvrages étaient également passionnants mais les sujets et les auteurs des trois premiers ont remporté mon attention.

Enorme difficulté à les départager, en réalisté je n'ai pas réussi à les départager et j'ai choisi l'autrice avec qui j'avais déjà eu l'occasion d'échanger 2 mots.

Cécile et son petit coeur tout mou !

J'ai choisi Je suis le Feu quand le jury s'est arrêté sur Usual Victims.

Voilà pour l'aventure 2022, je vous laisse maintenant découvrir les ouvrages.

 

 

JE SUIS LE FEU de Max MONNEHAY

 

321303206_1220866891974977_5867441215719506740_n

 

J’avais beaucoup aimé Somb, c’était d’ailleurs l’un de mes chouchous dans une sélection précédente ( 2020 il me semble ? ).

« Je suis le feu » est une totale réussite, un excellent polar !

On retrouve Victor Caranne, psychologue carcéral, qui cette fois-ci va aider l’équipe du Commissaire Baccaro à résoudre une série de meurtres sordides ( joli pléonasme ... ).

Bien écrit, un rebondissement inattendu comme dans Somb.

J’attends le suivant avec beaucoup d'impatience.

 

LE BOTANISTE de Jean-Luc BIZIEN

321480163_855968352327417_1816245438380645092_n

Ce thriller écologique est une vraie claque.

On a beau être éco-anxieux, multiplier les gestes pour préserver la planète, cet ouvrage est une piqûre de rappel redoutablement efficace !

Ce livre écrit par Jean-Luc Bizien est basé sur le scénario de Luc Marescot et Guillaume Maidatchevsky afin d’alerter le grand public sur la situation des forêts primaires.

Du scénario est né un documentaire « Poumon vert et Tapis rouge » sorti en 2021.

A défaut d’en faire un film, trop coûteux, le duo a proposé à Jean-Luc Bizien d’en faire un polar.

Je trouve qu’il y a du Jules Verne dans ce roman terriblement efficace.

 

APPARTEMENT 816 d'Olivier BORDACARE

321596018_1308434449992711_2146614682155082667_n

C’est un roman de 157 pages, qui pourrait se lire vite, s’il n’était pas si oppressant, à dessein.

Dès les premières pages, je découvre une France où ses habitants sont assignés à résidence aux alentours de 2030, à cause des virus.

Original …

Le livre s’attache à la vie d’une famille au sein d’un appartement, le fameux 816. Comment, à l’abri de tout regard extérieur, ces gens vont vivre cet emprisonnement qui n’en a pas le mot, mais qui y ressemble fortement.

Ce roman aurait pu s’appeler « l’enfermement déshumanise ». Il n’y avait pas besoin d’une pandémie pour s’en rendre compte, le milieu carcéral était déjà là pour le prouver, malheureusement, il ne concerne « pas assez » de monde et puis « quel » monde …

Édifiant et flippant.

 

 

LA NUIT TOMBEE SUR NOS AMES de Frédéric PAULIN

322084665_5485560398238903_1984841401442058162_n

L’auteur nous raconte ce qu’il a vécu à Gênes, en juillet 2001, alors qu’il était étudiant.

Il y a 21 ans, la ville italienne recevait le sommet du G8.

En marge de cet événement, 500 000 personnes se réunissaient pour un contre sommet refusant l’ordre mondial des puissants. Un mort et plus de 600 blessés plus tard, le narrateur et sa compagne sont marqués à vie par le déferlement de violence auquel ils ont assisté. « Malheureusement » cet épisode dramatique sera éclipsé par le 11 septembre.

Frédéric Paulin, diplômé de sciences politiques, a été professeur d’Histoire et de Géographie, d’où un roman très étayé historiquement et politiquement.

Je suis complètement passée à côté de cet ouvrage pourtant bien écrit. Je crois que la situation mondiale actuelle et ma volonté de me protéger m’ont rendu totalement imperméable à ce livre.

Mais il plaira incontestablement aux amatrices de géopolitique !

 

DES ILES ET DES CHIENS de Sylvia CAGNINACCI

321714196_684265443386647_7442831751704046540_n


Tout petit livre, 140 pages.

Premier livre de l'autrice.

Lieu du drame : la Corse, d’où je rentre et qui tient une place à part dans nos Coeur familiaux comme l’Alsace, Lyon et Nice.

Bordel, quelle claque.

Avec talent, l’autrice dépeint un drame moderne. La mort d’un enfant, une cellule familiale bancale et violente, l’omerta de l’entourage face à ce quotidien, l’amitié d’une quasi inconnue qui tient la tête hors de l’eau, 2 drames voire 3 qui se « compensent ».

L’étrangeté de la narration par la victime du drame, 11 ans. Narration qui donne encore plus de force aux mots.

Bluffée qu’en si peu de pages, tout soit dit avec autant d’intelligence.

Attention, c’est un texte qui sert le Coeur, mais « sublimé » par la plume d’une dame dont j’attends avec impatience le prochain ouvrage !

 

USUAL VICTIMS de Gilles VINCENT

 

320837001_1111279902867927_7490550748691462687_n

Usual Victims est un très bon polar, noir et social, dans lequel on va de rebondissement en rebondissement.

J’y ai découvert le fonctionnement du Dark Web, qui me questionnait depuis longtemps.

On ne sort pas indemne d’une telle lecture !